L’effet psychologique des couleurs

Publié le : 10 juillet 2019

Partager l'article ...
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Print this page
Print

Découvrir la psychologie des couleurs

 

« La couleur n’est pas juste un élément de décoration, elle a un impact sur la santé et sur le confort, sur la concentration et la créativité » explique Martina Heiland, PR Manager chez Durable.

Selon une étude menée par l’université du Texas, les employés travaillant dans un environnement blanc se fatiguent plus vite et font plus d’erreurs que ceux travaillant dans des environnements colorés. La psychologie des couleurs est donc un élément déterminant à prendre en compte pour l’aménagement des environnements de travail.

Il n’est pas forcément nécessaire de repeindre tous les murs. Pour bénéficier du pouvoir des couleurs, il est possible de disséminer des touches de couleurs au sein de l’espace de travail. Le mobilier, les fournitures, l’affichage permettent de jouer sur les codes couleurs.

Par exemple, nous pouvons tirer parti des découvertes dans la psychologie des couleurs pour renforcer les messages : des affiches ou des dépliants d’information peuvent être conçus en différentes couleurs et placés dans des cadres d’affichage DURAFRAME®. Il suffit de placer le cadre DURAFRAME® à l’endroit désiré, de concevoir le contenu en utilisant les couleurs adéquates, de l’insérer dans le cadre et de le fermer, c’est tout.

Depuis peu, ces cadres d’affichage sont également disponibles pour les surfaces rugueuses telles que les murs en bois, les papiers peints texturés, les surfaces en béton et en plâtre, il est donc aisé d’utiliser tout type de surface !

la psychologie des couleurs

Quelles couleurs choisir ?

 

Voici un petit tour de l’usage des couleurs :

Les tons rouges

  • Bénéfique pour l’attention, la stimulation
  • Effets néfastes si la couleur est trop dominante : agitation, distraction

Les tons naturels

  • Bénéfique pour le confort, l’harmonie
  • Effets néfastes si la couleur est trop dominante : sentiment de tristesse si la couleur est trop foncée

Les tons bleus

  • Bénéfique pour la clairvoyance, les capacités d’analyse
  • Effets néfastes si la couleur est trop dominante : effet mauvaise mine

Les tons jaunes

  • Bénéfique pour la communication, l’appétit
  • Effets néfastes si la couleur est trop dominante : fatigue visuelle, sentiment de frustration

Les tons verts

  • Bénéfique pour la concentration, la créativité
  • Effets néfastes si la couleur est trop dominante : sentiment de découragement si la couleur est trop foncée

Pour choisir vos palettes de couleurs, nous recommandons de définir en amont vos objectifs.Vous devez prendre en compte les attentes esthétiques et les aspects fonctionnels.

Finalement, il est bon de retenir que la plupart des personnes se sentent particulièrement bien lorsqu’elles sont dans un environnement aux tons naturels. En effet, l’utilisation d’une trop grande quantité de couleurs vives causera une surstimulation et des problèmes de concentration !

Partager l'article ...
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Print this page
Print